samedi 24 février 2018

Le Livre Hors le Livre ?

J'ai eu le plaisir de participer le vendredi 23 février 2018 au "cycle de conférences professionnelles des étudiants de l'Université Paris 13" et à la table ronde animée par les étudiant-e-s du M2 Politiques et stratégies des médias et des industries créatives, sur le thème général : Le Livre hors le livre, à la Maison des Sciences de l'Homme Paris-Nord.
  
Au cours de ma conférence d'introduction : "Accompagner la mutation du lecteur au fictionaute", je me suis interrogé sur les sens que pouvait prendre ce "hors le livre", nous invitant à passer d'un : "Le livre hors le livre", à un : "Le livre, or le livre..." 
  
Extrait : " Le livre hors le livre : comment est-ce possible ? De quoi s'agirait-il ?
C'est comme si nous essayions de penser la maison hors la maison, la ville hors la ville, la forêt hors la forêt, etc. Cela serait difficile, voire impossible, alors pourquoi cela devrait-il être possible pour le livre ? C'est aussi imaginer un hors d'eux-mêmes comme si nous disions aux personnages : « Sortez de ce livre ! ».
Or, s'agit-il de faire sortir le livre du livre, ou, nous lectrices et lecteurs, d'entrer dans le livre et d'y conquérir une certaine autonomie ?
Le livre hors le livre c'est le monde hors le monde, c'est une inflammation de la double métaphore du monde comme livre, et, du livre comme monde, c'est la question de la limite du livre qui pose en fait celle de la lecture, du transmédia, par exemple, et du rapport sans cesse réévalué entre réalité et fiction, mais c'est d'abord, nous l'entendons bien, avant tout une question d'espaces, d'espace et d'imaginaire, d'espace de l'imaginaire, et même des fondements de la lecture de fictions littéraires, avec cette ambiguïté originelle entre contexte et texte (Proust), la question des métalepses…"

mercredi 21 février 2018

Internautes ! expérimentez votre fictionaute...

Lire c'est forcément déployer le langage dans un espace. 
Aussi, en réfléchissant ensemble autour de la conscientisation de son fictionaute, la part de soi qu'une lectrice ou qu'un lecteur de romans projettent d'eux-mêmes dans ce qu'ils lisent, nous avons avec Adret Web Art initié une réflexion sur les espaces et les possibilités qu'il y aurait, pour les lectrices et les lecteurs de fictions littéraires, d'approfondir leur expérience d'internautes pour tester un autre rapport à l'espace, et en l'espèce : au cyberespace, qui pourrait leur faciliter la prise de conscience de leur fictionaute. 

Sur cette photographie, par exemple, mon avatar dans le "monde miroir" du Jardin Villemin (Paris 10e), modélisé en 3D immersive par Jenny Bihouise, va se téléporter dans le livre "Les villes invisibles" d'Italo Calvino pour tester cette possibilité d'utiliser le cyberespace comme facilitateur pour la prise de conscience de son fictionaute
 
Une première rencontre-test a eu lieu avec succès le samedi 17 février 2018. 
Nous la reconduisons le samedi 03 mars à 16H00 (heure de Paris) sur invitations. 
Une simple connexion au web suffit et les participants peuvent s'ils le souhaitent garder leur anonymat.
De notre côté nous utilisons uniquement des logiciels libres : Jitsi, pour la plateforme voix sur IP et le partage d'écrans avec Firefox Quantum comme navigateur web 2D, et, Firestorm Viewer, comme navigateur web 3D immersive sur la plateforme OSGrid - The Open Source Metaverse, avec OpenSimulator. 
Les participants n'iront pas directement dans le cyberespace du web 3D immersive, ils vivront l'expérience par le truchement de mon propre avatar lorsque je partagerai mon écran dans le "salon de discussion" sur le web 2D classique.

Pour participer à la causerie littéraire du samedi 03 mars 2018 :
- Connectez-vous au site web d'Adret Web Art en suivant ce lien... 
- Consultez le programme, puis en bas de page demandez une invitation et répondez au sondage pour préciser quels jours et quelles heures vous sembleraient les mieux appropriés pour de tels moments de partage sur le web ?

mercredi 7 février 2018

Nouveau ! Retrouvez-moi pour une causerie en direct au sujet de VOTRE fictionaute

A partir du samedi 17 février 2018 à 16H00 je vous propose une causerie littéraire au long cours produite par ADRET WEB ART sur le thème du fictionaute.
Dans mes recherches je définis le fictionaute comme : la densification de la part de soi qu'une lectrice ou qu'un lecteur de fictions littéraires projette dans ce qu'il-elle lit.



Ouverte à toute la francophonie, c'est là une formule originale que nous voulons tester, entre conférence et salon de discussions, chacun-e est libre de rester tranquillement anonyme et d'écouter simplement, ou bien de participer aux échanges. 
L'objectif est de nous enrichir mutuellement en partageant nos expériences de lectrices et de lecteurs de fictions littéraires, et de chercher ensemble comment accroitre et profiter davantage du sentiment naturel d'immersion de nos lectures... 
 
Pour accéder au programme et au lien vers la causerie littéraire, cliquez ici pour vous rendre sur la page dédiée sur le site d'ADRET WEB ART... @ Bientôt alors ? :-) 



dimanche 4 février 2018

Accompagner la mutation du lecteur au fictionaute !

J'aurai le plaisir de participer le 23 février 2018 au cycle de conférences professionnelles des étudiants de Master 2, spécialité "Politiques et stratégies des médias et des industries créatives" de l'Université Paris 13, en donnant une conférence sur le sujet : "Accompagner la mutation du lecteur au fictionaute", puis, en participant dans la foulée avec Marc Frachet (créateur d’un roman transmédia, Incarnatis, et directeur du Magellan, pépinière d'entreprises à Evry), à la table ronde : "Le livre hors le livre : nouvelles médiations ?", à la Maison des Sciences de l'Homme Paris-Nord. 
L'événement (gratuit) sur EventBrite, puis sur Facebook...